Retour aux actualités
14 août 2020

Wootton Bassett rejoint Coolmore

« Avec ses deux premières générations, malgré un nombre de saillies limité, Wootton Bassett a obtenu des résultats extraordinaires en produisant de très bons 2 ans, des sprinters, des milers et des chevaux de distance intermédiaire, relève le représentant de Coolmore, David O’Loughlin. Il produit de beaux modèles et son pedigree est complètement outcross, exempt du sang des plus grandes lignées européennes telles que Sadler’s Wells, Galileo, Montjeu, Danehill, Green Desert, Invincible Spirit, Danehill Dancer et Dubawi. Nous sommes vraiment ravis de l’accueillir à Coolmore, et nous pensons qu’il a beaucoup à apporter à nos clients. »

Invaincu en cinq courses à 2ans pour son entraineur Richard Fahey, Wootton Bassett (né en 2008) a décroché deux victoires très bien dotées dans des épreuves réservées aux chevaux de ventes, avant de remporter le Prix Jean-Luc Lagardère (Groupe 1). Cette victoire a été décisive dans sa carrière et lui a valu le titre de Meilleur 2ans français.

Ses cinq premières générations, toutes conçues à un prix de saille de 6.000 € ou moins, ne comptaient que 211 produits. Malgré cela, on y trouve 13 gagnants de courses black-type et cinq chevaux classiques, avec en figure de proue le champion Almanzor.

Parmi sa fructueuse génération de 3 ans en 2020, qui est sa plus fournie à ce jour, se trouvent huit gagnants de groupe et listed, dont le classique The Summit, qui a battu Victor Ludorum dans le Prix de Fontainebleau (Groupe 3), et a fini deuxième de la Poule d’Essai des Poulains et du Prix du Jockey Club (Groupes 1). On trouve aussi parmi cette génération deux pouliches classiques : Speak Of The Devil et Mageva, qui ont terminé deuxième et troisième de la Poule d’Essai des Pouliches (Groupe 1).

La première génération de Wootton Bassett conçue après une augmentation de son prix de saillie de 6.000 € à 20.000 € ont actuellement 2ans. On y trouve déjà le pensionnaire de Richard Hannon, Chindit, gagnant de Listed et invaincu, mais aussi deux gagnants à Deauville pour leurs débuts : Midlife Crisis, entraîné par Hiroo Shimizu, qui a décroché une TDN Rising Star et une JDG Rising Star pour sa victoire de cinq longueurs dans le toujours très relevé Prix de Crèvecœur, et la pensionnaire de Fabrice Chappet Early Light, qui a remporté sa classe 2 dans un excellent style mardi dernier.

Ses yearlings en 2020 (génération 2019) ont été conçus à un prix de saille de 20.000 € et ses foals actuels (génération 2020) à un prix de 40.000 €. En 2020, Wootton Bassett a été maintenu à 40.000 €. 

« Ce fut une aventure incroyable ! Nous sommes passés par des moments très difficiles mais sa réussite exceptionnelle nous aura apporté une joie inoubliable. Cela aura été une grande fierté pour tout le monde à Étreham de prendre part à la carrière de Wootton Bassett au haras, alors qu’il s’affirme aujourd’hui comme l’un des étalons les plus prometteurs d’Europe, a déclaré Nicolas de Chambure, directeur du Haras d’Étreham. Ses meilleures générations sont devant lui, donc je ne doute pas qu’il ait un brillant avenir devant lui. De plus, la qualité des poulinières de Coolmore lui donnera une merveilleuse opportunité de poursuivre sa constante progression. C’est bien sûr avec beaucoup d’émotion que l’équipe d’Étreham et moi-même le verrons quitter le haras. Cependant, nous attendons avec impatience les premiers yearlings de son meilleur fils Almanzor cette année, et l’arrivée du double gagnant de Groupe 1 Hello Youmzain dès 2021. Je voudrais aussi remercier tous les porteurs de parts et tous les éleveurs qui ont soutenu Wootton Bassett pendant ses neuf saisons à Étreham et qui ont contribué à son succès. »